Journée Méditerranéenne des Logiciels Libres, Mai 2006
vidéoconférence sur Samba.
Compte-rendu écrit de la présentation orale de Gregory Colpart.

Protocole SMB/CIFS


Partage de fichiers et d'imprimantes avec des clients Windows et Unix/Linux, càd des clients SMB/CIFS. Chaque machine Windows est en même temps un client et un serveur SMB/CIFS, c'est une question d'interopérabilité. Inversément, une machine Unix/Linux peut se faire passer via une émulation pour un serveur Windows.

C'est un Australien, Andrew Ridgell, qui a mis au point Samba dès 1991 par Reverse-engineering en utilisant la "technique du Café français" (French Cafe Technique) qui consiste à s'assoir dans un café public français sans comprendre un seul de mot de cette langue et à écouter, interagir sans l'aide d'aucun document ni de professeur, en se faisant parfois pour faux-français, en provoquant par des commandes incohérentes des erreurs pour détecter la gestion des exceptions (la gestion des erreurs du côté des serveurs Windows). Il s'agit donc d'une émulation de serveur Windows à partrir d'un développement pragmatique sur le terrain. Le nom "Samba" vient de la commande :
grep "^s.*m.*b" /usr/dict/words

Il s'agit de faire passer sa machine pour un serveur SMB/CIFS sur un réseau Microsoft en offrant aux machines Windows les fonctionnalités suivantes :

- serveur de fichiers ;
- partage d'imprimantes ;
- serveur d'authentification ;
- serveur WINS.

SMB est un protocole réseau qui provient d'IBM à l'origine. Il a été renommé en 1998 en CIFS avec des nouveautés (liens, fichiers de grande taille, etc.). Chaque serveur SMB / CIFS possède un nom NetBIOS , nom "human readable" assigné à chaque machine. Ce nom comprend 15 caractères maximum, est composé de : a-z, A-Z, 0-9, ! @ # $ % ^ & ( ) - ' { } . _ "

Ce nom est visible dans "voisinage réseau" du système Windows. Un service de résolution de noms NetBIOS comparable au service DNS permet l'utilisation directe de ces noms. Toutefois, à la différence de DNS qui utilise une requête, NetBIOS utilise le broadcast pour signaler une nouvelle machine sur le réseau. Il existe un autre mode pour se signaler, en s'enregistrant auprès d'un serveur WINS qui agit comme un serveur de nom. Samba émule le serveur WINS.

Il existe plusieurs type de configuration / utilisations pour un serveur sous Samba :

- serveur de fichiers ;
- serveur d'impression ;
- serveur PDC (Contrôleur de Domaine Primaire) ;
- serveur PDC avec profils itinérants ;
- serveur BDC (Contrôleur de Domaine Secondaire ou de Backing) ;
- serveur membre d'un domaine Microsoft.

Dans tous les cas, la configuration se fait dans un seul fichier : smb.conf
Pour vérifier la syntaxe et la validité du fichier smb.conf tapez :
# testparm

Les logs de samba sont situés dans /var/log/samba.

Lorsque vous avez terminé votre installation, redémarrez votre serveur :
# /etc/init.d/samba restart